top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClara Cornaert

Comment soulager les bleus, hématomes et coups ?

Dernière mise à jour : 28 avr.


Les ecchymoses, communément appelés des ​« bleus »​ et les hématomes cutanés sont des épanchements de sang sous la peau. En effet, lors d’un coup ou d’un choc, les petits vaisseaux sanguins qui se trouvent en superficie se rompent et forment ces tâches bleutées sur la peau. L’hématome est un épanchement de sang qui se produit plus profondément sous la peau et qui forme une bosse. Dans la plupart des cas, ils sont sans gravité. Cependant, et surtout en cas d'hématome, l’avis d’un médecin peut être nécessaire.




Pourquoi les bleus apparaissent-ils ?

 

Les « bleus » apparaissent le plus souvent après un traumatisme, un coup ou un choc plus ou moins fort, ils peuvent également survenir à la suite de chocs légers ou modérés à répétition (en cas de marathon par exemple).

On dit que certaines personnes « marquent » plus facilement que d’autres selon la finesse de la peau, la fluidité du sang, la qualité de la circulation. Les bleus sont également plus visibles sur une peau claire que sur une peau foncée. Certaines maladies ou certains traitements peuvent favoriser leur apparition.

 

Facteurs de risque pouvant entrainer des bleus


Certains facteurs peuvent aussi favoriser l’apparition de « bleus ». Chez les personnes âgées, les vaisseaux deviennent plus fragiles et tendent à se rompre plus facilement, la peau est également plus fine à mesure que la production de collagène diminue. L’insuffisance veineuse (mauvais retour veineux) et la prise de certains médicaments tels que les anti-coagulants peuvent également favoriser l’apparition de bleus.


Quand consulter un professionnel de santé ?

 

Si le choc est très violent et qu’il survient sur le crâne, au niveau du ventre ou du thorax ou si le coup survient sur une zone sensible tels que les yeux, les oreilles ou les testicules, si le choc est suivi d’une perte de connaissance, de vomissement ou que de la fièvre apparaît, il faut consulter sans attendre.

Par ailleurs si de nombreuses ecchymoses apparaissent sans cause apparente un avis médical est indispensable.





Solutions et remèdes naturels pour soulager les bleus



Le froid


La première chose à faire après un choc est d’appliquer du froid sur la zone. Le froid atténue les phénomènes responsables de l'inflammation et de la douleur, il limitera la formation d’œdème. Il permet également une vasoconstriction, qui va limiter l’épanchement de sang sous cutané. Concrètement, Posez une poche de glace enveloppée d’un torchon, un paquet de petits poids surgelés ou laissez simplement couler de l’eau froide sur la zone concernée pendant quelques minutes.

 

Les pommades, gels et crèmes

 

La plupart des pommades, gels et crèmes vendus en pharmacie pour soulager les coups sont fait à base d’Arnica Montana, une plante qui comme son nom l’indique pousse spontanément en Montagne. Les sites sauvages deviennent rares car la collecte de cette plante s’est faite sans limite pour la fabrication de pommades et sa culture n’est pas facile. L’arnica est très intéressante en homéopathie et cette forme de préparation est beaucoup plus économique et écologique : 3 granules après un choc suffisent à diminuer la douleur et à résorber la bosse. C’est un remède à avoir dans sa trousse de secours !

 

D’autres techniques naturelles

 

D’autres plantes peuvent être utilisées localement, sous forme de macérat huileux, telles que le calendula (plante de la même famille que l’arnica) qui a une action principalement sur la cicatrisation des plaies. Le millepertuis est également bénéfique pour son action « anti-traumatique », on l’utilise aussi en homéopathie sous le nom d’hypericum pour les chocs qui touchent des zones particulièrement innervées comme les mains ou les pieds.

L’argile a également toute sa place en cas de traumatisme, son action anti-inflammatoire permet de diminuer la douleur. On l’utilisera sous forme de cataplasme épais sur la zone douloureuse.

 

Les huiles essentielles

 

Grâce à leurs propriétés circulatoire, antidouleur, antalgique et fluidifiante sanguine, certaines huiles essentielles peuvent rapidement venir à bout d'un bleu ou d'une bosse.

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est l'huile essentielle anti-hématome par excellence. Elle a une action drainante et circulatoire qui permet de résorber rapidement un hématome.

L’huile essentielle de laurier noble a également des propriétés fluidifiantes mais également anti-douleur. La menthe poivrée quant à elle, provoque un effet « coup de froid » anesthésiant.

Ces 3 huiles essentielles peuvent être utilisées en synergie avec une huile végétale ou un macérat huileux. Attention cependant, les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre thérapeute naturopathe ou spécialisé en aromatologie.

 

 

Les aliments et suppléments favorisant la cicatrisation

 

La bonne santé dépend en grande partie de l’alimentation. Ainsi une alimentation « vivante », riche en vitamines et minéraux permettra d’optimiser les fonctions de l’organisme telles que la cicatrisation. Par ailleurs le collagène étant une protéine importante de la peau, une supplémentation peut se révéler intéressante, couplée avec de la vitamine C qui assurera sa bonne assimilation.

 

Les activités et exercices pour améliorer la circulation sanguine


Les activités physiques à pratiquer afin d’améliorer sa circulation sanguine et lymphatique sont principalement les activités en piscine : nage, aquagym, aquabike… La course à pied est parfaite pour améliorer le retour veineux et faire travailler le cardio. Enfin, La pratique du yoga est extrêmement intéressante car elle permet de travailler toutes les parties du corps en amenant une notion de fluidité du mouvement et de circulation des énergies.


Clara Cornaert


2 vues0 commentaire

コメント


bottom of page